Les compétences comme monnaie d’échange?

J’ignore si c’est une bonne chose ou non, mais plus je lis sur la culture des side projects / side hustles, lesquels prennent racine dans le monde de l’entrepreneuriat, plus je découvre de nouvelles économies : d’abord celle de la passion, puis celle de créateurscelle du travail à la demande, et celle des compétences. C’est pour cette raison que j’ai plongé récemment dans le feuilleton « Les économies » d’Alain Denault, qui dit « qu’on ne saurait réduire l’économie aux seuls enjeux d’intendance financière et marchande auxquels on a voulu la cantonner. »

Mais justement, ces nouvelles économies à la mode ne poussent-elles pas plus loin la capitalisation de la substance humaine en nous pressant de vendre la moindre parcelle de nous-mêmes?

En dépit des possibilités réjouissantes qui émergent de ces nouvelles économies, il m’apparaît essentiel de demeurer critique. Critique, mais enthousiaste. 😉

Long détour pour aborder l’économie des compétences à l’aune de la révolution du travail. 👇

👩‍🏫 Le monde du travail change, encore. Voici comment évoluer dans l’économie des compétences

Oui, un autre texte sur le futur du travail!

Or ici, on apporte une nuance importante : si plusieurs personnes ont fait le saut dans l’entrepreneuriat, ce n’est pas forcément pour quitter leur emploi. Dans cette étude65 % répondants affirment qu’ils ont pris cette décision car ils n’utilisaient pas assez leurs compétences au travail, et 70 % croyaient qu’ils pouvaient désormais les monétiser.

L’auteur du texte, également CEO d’une compagnie qui vend des cours en ligne (ça mérite d’être souligné), avance que les compagnies devraient encourager la « culture de la curiosité » en appuyant les initiatives entrepreneuriales de leurs employés, même si cela s’avère parfois risqué.

Counterintuitive as it may seem, embracing, or even expecting, many workers to have a side hustle (or dreams of starting one) sets the stage for better retention and recruitment over the long haul. Dropping the outmoded idea that side hustles or passion projects are a threat or a distraction opens the doors to fruitful conversations about how they can be mutually beneficial.

The future is likely to be full of people flowing in and out of entrepreneurship and traditional employment throughout their working lives, and we’ve already experienced this with some returning employees

Vous vous intéressez aux possibilités de création et de monétisation dans l’univers numérique? Abonnez-vous à mon infolettre 😀

💡Le partage de connaissances avec LinkedIn Live : deux initiatives à suivre

Une autre raison d’aimer le télétravail : luncher tranquille en visionnant des présentations live sur LinkedIn. Il n’y a pas meilleur moment de la journée pour ce type de contenu, car on a encore l’esprit au travail et on a aussi besoin, parfois, d’une bonne dose d’inspiration pour poursuivre avec nos réunions…

J’ai passé un très bon moment cette semaine en assistant à l’entretien de Rachelle Houde Simard avec Chris Bergeron. Le sujet : « à quoi servent les technologies de storytelling dans une stratégie numérique ? ». À voir ici.

Je vous suggère également les directs de Mathieu Chevalier, tous les jeudis à midi. Il s’entretient avec des personnes au parcours professionnel inspirant, et il le fait avec rigueur et curiosité.

💰Reddit lance un programme de financement communautaire 

Après YouTube, TikTok, Facebook et Instagram, la plateforme sociale Reddit annonce qu’elle aura aussi un fond pour soutenir les projets créatifs qui prennent forme dans ses communautés.

La compagnie annonce qu’elle injectera 1 M$ dans ce Community Funds Program.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s